Qu’est ce que la peur?

La Peur

Qu’est ce que la peur?

La peur naturelle = Instincts de survie, celle qui permet d’éviter un danger.

La peur non naturelle = Peur irrationnelle, phobie etc…

Nous allons voir que la peur n’est pas anodine du tout, il faut bien faire la différence entre la peur naturelle et la peur inoculée par le monde spirituel.

La peur naturelle, va me permettre d’éviter un danger.

Exemple : Une voiture me fonce dessus, je l’évite, je suis dans l’émotion.

La peur non naturelle c’est celle qui va me tenir liée ou me paralyser dans certains domaines.

Nous allons voir comment elle est entrée dans le monde, sa progression, son mode de fonctionnement, et comment le Seigneur Jésus a vaincu la peur, afin que nous soyons délivrés.

Genèse 1. 26 à 28:

26 Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance,

et qu’il domine sur les poissons de la mer,

sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre,

et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu,

il créa l’homme et la femme.

28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez,

remplissez la terre, et l’assujettissez ;

et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel,

et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Qui a peur d’une créature de Dieu ?

Attention il n’y a aucun jugement, c’est pour bien comprendre que ce n’est pas naturel d’avoir peur alors que Dieu nous a donné la domination.

Si j’ai peur par exemple de fourmis ou autre il y a matière à travailler.

Nous allons voir que la peur est quelque chose que nous devons combattre, être délivré, car la peur a un but bien précis.

Genèse 3 . 8 à 10 :

8 Alors ils entendirent la voix de l’Eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir,

et l’homme et sa femme se cachèrent

loin de la face de l’Eternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.

9 Mais l’Eternel Dieu appela l’homme, et lui dit : Où es–tu ?

10 Il répondit : J’ai entendu ta voix dans le jardin,

et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.

La peur vient d’entrée dans l’homme et la femme.

L’humanité est confronté à un nouveau sentiment dans son âme.

La peur a commencée son oeuvre de séparation entre Dieu et sa créature, car ils se sont cachés de la présence de Dieu.

Pourtant ils avaient l’habitude d’entendre Dieu, mais là c’était différent.

Jacques 2 .19 :

19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ;

les démons le croient aussi, et ils tremblent.

Eux aussi connaissent ce sentiment, et pour cela qu’ils peuvent l’utiliser contre nous.

La peur est maintenant un héritage que nous ont transmis nos descendants.

Abraham eu peur lui aussi de dire que Saraï était sa femme, Isaac fit de même.

Genèse 12 .12 à 13 :

12 Quand les Egyptiens te verront, ils diront :

C’est sa femme ! Et ils me tueront, et te laisseront la vie.

13 Dis, je te prie, que tu es ma sœur,

afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi.

Pourtant un peu plus haut ,Dieu a parlé à Abraham.

Nous allons voir les 3 points d’entrées de la peur, et les 3 points de grâce de Dieu pour combattre.

1er point :

La vue

1 Samuel 17. 23 à 24 :

23 Tandis qu’il parlait avec eux, voici, le Philistin de Gath,

nommé Goliath, s’avança entre les deux armées, hors des rangs des Philistins.

Il tint les mêmes discours que précédemment, et David les entendit.

24 A la vue de cet homme, tous ceux d’Israël s’enfuirent devant lui

et furent saisis d’une grande crainte.

2ème point :

Les paroles

1 Samuel 7 . 7 :

7 Les Philistins apprirent que les enfants d’Israël s’étaient assemblés à Mitspa,

et les princes des Philistins montèrent contre Israël.

A cette nouvelle, les enfants d’Israël eurent peur des Philistins,

1 Samuel 17 . 10 :

10 Le Philistin dit encore : Je jette en ce jour un défi à l’armée d’Israël !

Donnez–moi un homme, et nous nous battrons ensemble.

11 Saül et tout Israël entendirent ces paroles du Philistin,

et ils furent effrayés et saisis d’une grande crainte. 

Matthieu 26 . 69 à 70 :

69 Cependant, Pierre était assis dehors dans la cour.

Une servante s’approcha de lui, et dit : Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen.

70 Mais il le nia devant tous, disant : Je ne sais ce que tu veux dire.

1 Roi 19 . 2 :

2 Jézabel envoya un messager à Elie, pour lui dire : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur,

si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d’eux !

3 Elie, voyant cela, se leva et s’en alla, pour sauver sa vie.

Il arriva à Beer–Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur.

Pourtant Elie ne vient il pas de faire descendre le feu du ciel ?

3ème point :

Les circonstances

Genèse 12 . 11 :

11 Comme il était près d’entrer en Egypte, il dit à Saraï, sa femme :

Voici, je sais que tu es une femme belle de figure.

12 Quand les Egyptiens te verront, ils diront :

C’est sa femme ! Et ils me tueront, et te laisseront la vie.

Genèse 18 . 14 à 15 : 

14 Y a–t–il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel ?

Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque ; et Sara aura un fils.

15 Sara mentit, en disant : Je n’ai pas ri.

Car elle eut peur. Mais il dit : Au contraire, tu as ri.

Le but de la peur c’est l’immobilisme, manquer le but, ne pas faire ce qu’il faut.

Imaginons si David eu peur de Goliath ?

Juge 7 . 3 :

3 Publie donc ceci aux oreilles du peuple :

Que celui qui est craintif et qui a peur s’en retourne et s’éloigne de la montagne de Galaad.

Vingt–deux mille hommes parmi le peuple s’en retournèrent, et il en resta dix mille.

La peur l’ennemi va l’utiliser pour venir nous troubler, pourtant nous pouvons être vainqueur avec 3 points de grâce.

Regardons des exemples de personnes qui n’avait pas de peur, ou qui on surmonté.

David dans :

1 Samuel 17 . 34 à 36 :

34 David dit à Saül : Ton serviteur faisait paître les brebis de son père.

Et quand un lion ou un ours venait en enlever une du troupeau,

35 je courais après lui, je le frappais, et j’arrachais la brebis de sa gueule.

S’il se dressait contre moi, je le saisissais par la gorge, je le frappais, et je le tuais.

36 C’est ainsi que ton serviteur a terrassé le lion et l’ours,

et il en sera du Philistin, de cet incirconcis, comme de l’un d’eux,

car il a insulté l’armée du Dieu vivant.

Quelle belle image du berger et du pasteur.

Vous imaginez David courir après le lion.

Jésus est le grand berger.

Maintenant voyons les 3 points de grâce.

Regardons  à Jésus :

Matthieu  8 . 28 :

28 Lorsqu’il fut à l’autre bord, dans le pays des Gadaréniens,

deux démoniaques, sortant des sépulcres, vinrent au–devant de lui.

Ils étaient si furieux que personne n’osait passer par là.

Le berger n’a pas peur, pourtant c’était deux légions de démons qui étaient là, d’après  ce que j’ai pu lire, une légion c’est 1000 personnes,

donc je vous laisse imaginer…

1er point de grâce pour la vue:

Ce qu’il est

Il faut bien comprendre que Dieu est tout puissant.

Genèse 17 . 1 :

1 Lorsque Abram fut âgé de quatre–vingt–dix–neuf ans, l’Eternel apparut à Abram,

et lui dit : Je suis le Dieu tout–puissant.

Marche devant ma face, et sois intègre.

Exode 24 . 10  et 17 :

10 Ils virent le Dieu d’Israël ; sous ses pieds, c’était comme un ouvrage de saphir transparent,

comme le ciel lui–même dans sa pureté.

17 L’aspect de la gloire de l’Eternel était comme un feu dévorant sur le sommet de la montagne,

aux yeux des enfants d’Israël.

Apocalypse 15 . 8 :

8 Et le temple fut rempli de fumée, à cause de la gloire de Dieu et de sa puissance ;

et personne ne pouvait entrer dans le temple,

jusqu’à ce que les sept fléaux des sept anges fussent accomplis.

David a bien compris comment Dieu est puissant.

1 Samuel 17 . 26 :

26 David dit aux hommes qui se trouvaient près de lui :

Que fera–t–on à celui qui tuera ce Philistin,

et qui ôtera l’opprobre de dessus Israël ?

Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis,

pour insulter l’armée du Dieu vivant ?

C’est comme si on regardait une montagne, la montagne c’est l’ennemi,

mais au dessus le ciel c’est Dieu.

Satan est puissant, mais Dieu est tout puissant.

A la transfiguration les disciples dans :

Marc 9 . 7 :

2 Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean,

et il les conduisit seuls à l’écart sur une haute montagne.

Il fut transfiguré devant eux ;

3 ses vêtements devinrent resplendissants,

et d’une telle blancheur qu’il n’est pas de foulon

sur la terre qui puisse blanchir ainsi.

4 Elie et Moïse leur apparurent, s’entretenant avec Jésus.

5 Pierre, prenant la parole, dit à Jésus :

Rabbi, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois tentes,

une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie.

6 Car il ne savait que dire, l’effroi les ayant saisis.

7 Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix :

Celui–ci est mon Fils bien–aimé : écoutez–le !

8 Aussitôt les disciples regardèrent tout autour,

et ils ne virent que Jésus seul avec eux.

A la vue, ils ont eu peur, mais une voix se fit entendre,

écouter la révélation de ce qu’il est (mon fils bien-aimé)

Matthieu 14 . 27 :

25 A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.

26 Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent :

C’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris.

27 Jésus leur dit aussitôt : Rassurez–vous, c’est moi ; n’ayez pas peur !

Toujours avec la vue, mais le Seigneur dit rassurez-vous c’est moi, encore la révélation.

Tous ce qui concerne la vue, cela va avec la révélation de ce qu’il est.

2ème point de grâce concernant les paroles:

Ce qu’il peut faire pour moi

C’est la révélation de ce qu’il peut faire, bien au delà de mes pensées.

Retournons aux passages quand Israël apprit que les philistins montent contre eux dans le passage lut précédemment.

1 Samuel 7 . 7 à 10 : 

7 Les Philistins apprirent que les enfants d’Israël s’étaient assemblés à Mitspa,

et les princes des Philistins montèrent contre Israël.

A cette nouvelle, les enfants d’Israël eurent peur des Philistins,

8 et ils dirent à Samuel : Ne cesse point de crier pour nous à l’Eternel,

notre Dieu, afin qu’il nous sauve de la main des Philistins.

9 Samuel prit un agneau de lait, et l’offrit tout entier en holocauste à l’Eternel.

Il cria à l’Eternel pour Israël, et l’Eternel l’exauça.

10 Pendant que Samuel offrait l’holocauste, les Philistins

s’approchèrent pour attaquer Israël. L’Eternel fit retentir en ce jour son tonnerre

sur les Philistins, et les mit en déroute. Ils furent battus devant Israël.

Dieu fit retentir son tonnerre, pas n’importe lequel,

son tonnerre, celui qui met en déroute,

car je doute qu’un tonnerre naturel fit mettre une armée en déroute.

1 Samuel 17 . 37 :

37 David dit encore : L’Eternel, qui m’a délivré de la griffe du lion et de la patte de l’ours,

me délivrera aussi de la main de ce Philistin. Et Saül dit à David :

Va, et que l’Eternel soit avec toi !

David savait que Dieu pouvait faire cela  pour lui.

Pour Pierre c’est différent, car il ne sait pas encore tout ce que Jésus peut faire pour lui, il va grandir.

Marc 16 . 7 :

7 Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu’il vous précède en Galilée :

C’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit.

Jésus a pardonné à Pierre et il insiste pour que Pierre aille en Galilée.

Mettons-nous à la place de Pierre, renier le maître,

cela du être dur pour lui, mais nous savons qu’il a fini en martyr.

Pour Elie :

1 Roi 19 . 7 à 8 :

7 L’ange de l’Eternel vint une seconde fois, le toucha, et dit :

Lève–toi, mange, car le chemin est trop long pour toi.

8 Il se leva, mangea et but ; et avec la force que lui donna cette nourriture,

il marcha quarante jours et quarante nuits

jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb.

Dieu prit soin d’Elie.

Dieu fit arrêter le soleil pour Josué.

Dieu soutient la terre.

Ce Dieu là, n’oublions pas que c’est le nôtre.

3ème point de grâce concernant les circonstances:

Ce qu’il a pour moi

C’est en rapport avec les promesses.

Quel dommage pour Sarah quelle ne soit pas rentrée dans cette dimension.

Genèse 15 . 4 :

4 Alors la parole de l’Eternel lui fut adressée ainsi :

Ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais c’est celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier.

5 Et après l’avoir conduit dehors, il dit :

Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter.

Et il lui dit : Telle sera ta postérité.

6 Abram eut confiance en l’Eternel, qui le lui imputa à justice.

Quelle promesse Dieu fit a Abraham, mais ce que la bouche de Dieu dit, son bras peut l’accomplir.

1 Pierre 1 . 3 à 4 :

3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus–Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante,

par la résurrection de Jésus–Christ d’entre les morts,

4 pour un héritage qui ne se peut ni corrompre,

ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux,

Josué 1 . 5 à 8 :

5 Nul ne tiendra devant toi, tant que tu vivras. Je serai avec toi,

comme j’ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point.

6 Fortifie–toi et prends courage, car c’est toi qui mettras ce peuple en possession

du pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner.

7 Fortifie–toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement

selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite ; ne t’en détourne ni à droite

ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras.

8 Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ;

médite–le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ;

car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises,

c’est alors que tu réussiras.

Jésus connaissait ces 3 étapes :

Il connait son père :

Matthieu 11 . 27 :

27 Toutes choses m’ont été données par mon Père,

et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père ;

personne non plus ne connaît le Père,

si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

Il sait ce qu’il peut faire :

Matthieu 26 . 53 :

53 Penses–tu que je ne puisse pas invoquer mon Père,

qui me donnerait à l’instant plus de douze légions d’anges ?

Il connaissait les promesses :

Actes 2 . 27 :

27 Car tu n’abandonneras pas mon âme dans le séjour des morts,

Et tu ne permettras pas que ton Saint voie la corruption.

On retrouve ces 3 points :

Abraham Dieu tous puissant : ce qu’il est.

Moise Dieu libérateur : ce qu’il peut (celui qui agit)

Jésus le sauveur : promesse de vie éternelle.

A télécharger: La peur